Varane, le Sang et Or devenu Merengue

Ligue 1 Conforama
13/02/2018

Prodige de la formation lensoise, Raphaël Varane (24 ans) est depuis six ans et demi un cadre du Real Madrid. Le Français devrait encore l’être face au Paris SG en UEFA Champions League.

S’il présente toujours sa même silhouette filiforme, Raphaël Varane (24 ans) a bien grandi depuis qu’il a quitté le RC Lens, son club formateur, à même pas 18 ans. Le défenseur international est en effet devenu une pièce essentielle du Real Madrid, double tenant du titre de l’UEFA Champions League avec ses 55 rencontres européennes. Lors de la phase de groupes, son absence avait notamment précipité la défaite du Real à Tottenham (3-1) début novembre.

Varane, une incroyable précocité

Lors du choc de mercredi, le défenseur central retrouvera dans le camp du Paris SG cinq de ses coéquipiers chez les Bleus : Aréola, Kurzawa, Rabiot, Mbappé et Diarra. Il a même évolué aux côtés de ce dernier chez les Merengues pendant une saison. Depuis qu’il évolue au Real (juillet 2011), Varane n’a que de bons souvenirs de ses retrouvailles avec les clubs français. En 2011, encore sur le banc madrilène pour les grandes occasions, il assistait à la démonstration des Karim Benzema et autres contre l’OL (4-0), quand quatre saisons plus tard il contribuait à contrecarrer l’attaque du Paris SG pendant les 180 minutes des deux matchs de poules en UEFA Champions League ; pour au final présenter un bilan des plus positifs contre les clubs de Ligue 1 Conforama (3 victoires et 1 nul).

Pur produit de la formation lensoise

La Ligue 1 Conforama, justement, avait découvert ce phénomène de précocité en octobre 2010, avec une présence dans le groupe pro du RC Lens avant la venue du Stade Rennais FC à Bollaert en championnat. Et ce n’était qu’un petit mois plus tard que le défenseur étrennait son n°34 sur les pelouses professionnelles ; en l’occurrence celle du Racing face au Montpellier HSC. Titulaire aux côtés d’Eric Chelle à 17 ans, l’espoir lensois rendait une copie parfaite et obtenait son premier clean sheet en Ligue 1 (2-0). Forcément. La suite ne faisait que confirmer la révélation Sang et Or. S’il ne parvenait pas à empêcher la relégation du club aux côtés d’un autre jeune de talent (Serge Aurier), Raphaël Varane brillait en défense et parfois même en milieu défensif, avec un bon nul ramené du Parc (0-0) et deux premiers buts réussis au SM Caen puis en Principauté en mai 2011. Le précoce n°14 du RCL portait même le brassard de capitaine pour ce qui sera son 22e et avant-dernier match de Ligue 1. Ainsi, seulement sept mois auront suffi au jeune Varane pour se révéler et séduire le Real Madrid.

En Espagne, comme au RC Lens, le Tricolore a connu une ascension fulgurante sous le maillot merengue ; il a fêté sa première titularisation en Liga deux mois après son arrivée au Real. Six ans et demi plus tard, Varane compte trois victoires en UEFA Champions League, deux Liga, trois Coupes du monde des clubs FIFA, et encore autant de Supercoupes de l’UEFA. Avant la réception du Paris SG à Bernabeu pour le compte des 8es de finale, mercredi, le Real est invaincu depuis neuf matchs face aux club français tout en restant sur cinq clean sheets. Une série positive dans laquelle Raphaël Varane n’est pas totalement innocent, comme toujours avec lui.








L'email a bien été envoyé
OK
  • Partenaires Canal Plus BeIn Sport Conforama PARIONS SPORT TAG HEUER ballon uhlsport la poste